Astrologie conditionaliste : les principes de base et les particularités

Publié le : 02 juin 20204 mins de lecture

L’astrologie conditionaliste est comprise dans le domaine de l’astrologie française. Elle connaît un succès depuis 1965, suite à l’ouvrage de Jean-Pierre Nicola intitulé « La Condition solaire ». Elle est différente de l’astrologie traditionnelle et de l’astropsychologie. En effet, elle base ses études sur la découverte et l’explication des symboles astropsychologiques. Qu’est-ce qui caractérise ce mouvement ?

L’astrologie conditionaliste en bref

Le conditionalisme astral se différencie du déterminisme strict. En effet, ce mouvement est une doctrine philosophique où les faits et les actions humaines sont déterminés par des événements dits antérieurs. Il fonde ses faits sur des variables souvent irréelles.

L’astrologie conditionaliste démontre que l’être vivant est relié à deux successions de monde. Entre autres l’hérédité terrestre et de l’hérédité astrale. Ce courant défend que la psychologie de l’homme résulte de la situation des astres. En effet, l’hérédité terrestre et solaire est deux réalités différentes néanmoins elles interagissent.

L’interprétation des symboles dans l’astrologie conditionaliste

Selon les astrologues du courant, l’homme possède des propriétés distinctes des autres êtres vivants. Il peut créer et manipuler ses alentours. Il détient également plusieurs connaissances relatives à son environnement, visible ou invisible. Cependant, le monde invisible doit être étudié, tel est le cas des astres.

En outre, les signaux sont plus explicites que les symboles. Les astres nécessitent une étude spécifique et approfondie. Son objectif consiste à discerner les signaux envoyés par ces astres. Ces signes constitueraient la base du fondement symbolique de l’humanité. L’astrologie conditionaliste analyse ces signes.

La communication pour l’astrologie conditionaliste

Les hommes communiquent de plusieurs manières. Le code du langage est illimité, il est catégorisé en 3 niveaux. Notamment le niveau abstrait, le niveau concret et le langage dit « inconnu ». Aucune appellation exacte n’est associée à ce troisième langage. Il reste méconnu, néanmoins il est associé au domaine de l’astrologie conditionaliste.

Les penseurs du courant élaborent une référence pour les aider à décrypter les conditions astrales. Ces signaux sont divisés en trois degrés. Le « R » de Représentation, l’« E » d’Existence, et le « T » de la Transcendance.

Le « R » désigne les données simples, le « E » les données médiums, et le « T » les données complexes. Ces niveaux sont codifiés par des points, 4 points pour être exacte. Une combinaison par deux (RT, TR, ET, TE, EE, etc.) indique les systèmes planétaires. Mercure est par exemple codifié en « TR » ou Transcendance des Représentations, et Neptune en « ET » ou Existence de la Transcendance.

Lire son horoscope : un rituel sans danger pour la santé
Description et particularités du signe du vierge

Plan du site